Archives de
Auteur : Cécile Web.

Certifiée en Naturopathie. Diplômée en psychologie. Passionnée par la prise en charge holistique du bien-être. Besoin impérieux de communiquer, surtout par écrit. Parfaitement heureuse de représenter ici Univeda pour communiquer avec vous.
Des pieds et des mains

Des pieds et des mains

L’une est exposée en permanence aux rudesses de son environnement. L’autre est, la plupart du temps, enfermé et en manque de respiration. La main et le pied, nos extrémités parfois malmenées, méritent une attention particulière. N’oublions pas que notre bien-être dépend aussi de l’importance que nous leur accordons.

Nos mimines, des trésors à protéger

Nos mains en disent beaucoup sur nous : âge (rides, taches pigmentaires), manière dont nous prenons (ou pas) soin de nous, investissement de notre image (bijoux, vernis) …
Avant tout, soigner ses mains repose sur la nécessité d’un confort quotidien.

Hygiène + hydratation + protection : le trio gagnant
Nettoyer ses mains, un geste banal mais pas anodin. Il est impératif de choisir un savon doux et doté de qualités hydratantes et nourrissantes. Un pain de savon saponifié à froid et riche en huiles végétales est le meilleur moyen de commencer à soigner ses mains sans s’en rendre compte. Par exemple : Savon Calendula Olive ou Savon Citron Menthe (Savons Les Essentiels), Lemme be your Honey ou Plain Jane (Savons Ground Soap) … et bien d’autres encore.

Comme le corps, la peau a besoin d’un gommage de temps à autre
Profiter d’un gommage corporel peut-être l’occasion de soigner ses mains. Une petite home made-manucure permettra de mieux faire le travail : avant de s’occuper de ses ongles, gommer ses mains en douceur avec un soin approprié aux effluves agréables comme Orange Charmante (tant qu’à faire, autant en profiter pour se détendre en même temps) ; laisser poser le gommage ; insister sur le contour des ongles ; rincer abondamment et sécher en tapotant avec une serviette, sans frotter.

Hydrater et traiter
Selon notre âge, notre mode de vie (expositions répétées au froid, au soleil, à des produits asséchants, etc …), nous choisirons une crème bien hydratante et nourrissante.
Notre sélection : Baume super héros ou Crème mains thérapie instantanée (Pai), Baume de satin (Douces Angevines).
Appliquer après chaque lavage et aussi la nuit en ayant massé le contour des ongles. L’application d’une crème le soir permet à la peau de se régénérer durant le sommeil et d’effectuer un massage-détente avant de s’endormir (masser le dessus de la main avec douceur et l’intérieur avec fermeté pour libérer les tensions).
Le dos des mains est sec, marqué, taché ?
En soin de nuit sur le dessus des mains pour réparer et lisser les rides : Baume Egyptian Magic, ou une recette fait maison HV de macadamia ou de calophylle (8 gouttes) agrémentées d’HE de géranium et/ou de bois de rose (2 gouttes de chaque ou 4 gouttes d’HE unique). Appliquer, laisser pénétrer quelques minutes avant de se coucher.
En soin de nuit pour atténuer les taches pigmentaires (les mains sont les premières exposées à ce type de problématique) : crème anti-taches au safran Joveda. Appliquer en couche fine, attendre 1/4 d’heure que les actifs pénètrent dans la peau et que les corps gras se fixent avant de se coucher. Laisser agir toute la nuit.

Protection rapprochée au soleil
L’hiver, on pense à protéger ses mains avec une crème riche, les sensations de tiraillement nous le rappellent volontiers. Dès les beaux jours, on tend à oublier qu’un protection reste indispensable.
La crème solaire est essentielle pour protéger les mains du vieillissement.
Pour ne pas entendre la sempiternelle phrase : « On a l’âge de ses mains » : Algamaris
En ville : indice 30 
En extérieur : en stick pour les zones localisées très exposées (nez, front, joues, MAINS), pour enfant ou indice 50
En cas de forte exposition l’été, même en ville : indice 50, en stick
A appliquer plusieurs fois/jour et après le lavage.

Nos petons, des assises à respecter

Ne vous est-il pas arrivé d’admirer la jolie silhouette d’une personne, son allure, sa grâce, sa tenue ravissante, puis de baisser les yeux : Oups ! Déception. Ses pieds sont calleux, couverts de peau sèche et dure, les ongles sont moches. de vraies pattes arrières …
Pour êtres beaux en été en été, les pied méritent notre attention toute l’année : un joli pied dans une sandale est la continuité du soin donné au corps.
Pour des raisons de bien-être, voire de santé, les mêmes soins doivent être appliqués avec sérieux : des pieds soignés son la base du bien-être général du corps. La moindre petite gène entraîne une adaptation de la posture générale du corps : douleurs et problématiques dorsales assurées.

Eliminer les cals et peaux mortes
Pas glamour, me direz-vous. Attendez d’avoir gommé tout cela et vous verrez qu’un pied peut être séduisant : après un bain, gommer vos pieds avec Menthe Pimpante. Masser délicatement de dessus du pied et plus fermement l’intérieur pour stimuler la circulation de retour et se détendre. Insister autour des ongles. Le menthe apportera un surplus de bien-être : rafraîchissante, stimulante pour le corps et apaisante pour l’esprit. Un autre parfum plus tendre, fruité ou fleuri selon vos envies conviendra parfaitement. L’important est de passer un moment agréable en massant vos pieds.

Hydratation : matin et soir
Appliquer une crème hydratante avant de s’habiller et/ou de se coucher change radicalement le quotidien. La peau est assouplie, les zones sensibles (talon, orteils, plante) ne durcissent plus et le confort est optimal dans les chaussures. Nos produits coup de coeur : Bois d’amyris (Douces Angevines), Egyptian magic, Baume Super héros (Pai).

Cas désespéré ?

Vos mains ont souffert d’un laisser-aller qui a duré tout l’hiver ? Vos pieds n’osent pas se montrer malgré le gommage ? Solution : s’offrir une manucure/pédicure qui remettra tout cela en ordre OU
réaliser chez soi un soin doudou. Rituel pédicure naturelle / Rituel manucure naturelle,  Kure bazar

Petits bonus

Quelques trucs simples à intégrer dans sa routine :
Lorsque vous appliquez une crème ou une huile sur votre visage, n’hésitez pas à masser vos mains avec l’excédent. Faites de même avec votre soin corps sur vos pieds.
Massez vos ongles le soir avec un mélange d’Huile Végétale de ricin et d’Huile Essentielle de citron (HV : 5 gouttes, HE 2 gouttes) : ongles solides et beaux, pousse rapide et forte.
Si vous ne portez pas de vernis à ongles sur vos pieds, protégez-les avec une base incolore saine Kure Bazaar contre les chocs et les salissures, effet propre et esthétique garanti.

Et maintenant, les filles *, on s’amuse !

Vous voilà prête à appliquer un vernis de votre choix . N’est-il pas gratifiant de voir bouger ses mains sur un clavier, ses pieds marcher dans des sandales avec grâce et en couleurs ?
Attention : pour retirer le vernis, choisissez un dissolvant sans acétone (une agression violente pour l’ongle) et hydratant. eau dissolvante.
A vous de jouer : la gamme de vernis Kure Bazaar est illimitée.

(*) Si l’on oublie ce dernier paragraphe, les conseils concernent aussi les hommes. Un bon gommage hebdomadaire sous la douche et un peu de crème quotidienne, c’est déjà un bon début.

Interview de Michèle Cros – Les Douces Angevines

Interview de Michèle Cros – Les Douces Angevines

1- Les Douces Angevines sont nées en 1994. On sent chez vous une réelle vocation pour ce qui est naturel, un respect profond pour la nature, le goût des mots, une créativité inébranlable et l’envie de concevoir les produits les plus purs et les plus équilibrés qui soient. Racontez-nous la création de votre tout premier produit Douces Angevines …

Pendant ma formation de Phytologue-Herboriste, à force d’étudier les plantes dans tous leurs aspects, je me suis décidée à fabriquer mon soin de jour pour le visage, mon pot de crème habituelle étant fini et n’ayant plus aucune envie d’en acheter un autre. Ainsi est né « Aube d’été ». Et puis, de fil en aiguille, j’ai mis au point plusieurs produits pour répondre aux demandes de mon entourage. Les retours étaient tellement encourageants que cela m’a donné envie de passer des études théoriques à la pratique. Cette recherche des connaissances anciennes, dans différentes traditions et dans le même temps, des découvertes actuelles sur, bien souvent, les mêmes plantes, me passionne d’autant plus que j’y ai toujours associé mon besoin de mise en pratique.

Le jardin des Douces Angevines
Le jardin des Douces Angevines à Soucelles

2- Quelles sont vos plantes de prédilection et pourquoi ?

Il y a beaucoup de plantes que j’aime et j’aurai beaucoup de mal à les séparer. Parmi les fleurs, par exemple, j’adore les roses anciennes pour leur parfum qui va droit au cœur et leurs couleurs si veloutées, il y a aussi le Calendula lumineux qui a tant de vertus, mais j’aime beaucoup la Grande Armoise, la mère des herbes, le Millepertuis sauvage, fleur solaire de la Saint Jean. Toutes les plantes dites médicinales ont de multiples actions, je ne peux réduire chacune à une seule. Pour finir ma liste non « exhaustive », je dois parler des résines précieuses, particulièrement le Benjoin dont j’apprécie la subtile odeur vanillée et l’action régénérante.

Une rose du jardin des Douces Angevines
Une rose du jardin des Douces Angevines

3- Voulez-vous décrire la vie d’un soin Douces Angevines depuis sa conception dans votre tête et votre cœur jusqu’à sa livraison chez votre client/e ?

Il faut un an au moins pour que le produit soit abouti, prêt à être lancé. A partir de l’idée, du besoin de le concevoir, il y a une multitude d’étapes pour aller de la rêverie jusqu’à la concrétisation, en passant par toutes les phases de recherche, d’élaboration, d’essai, de recommencement et puis, il y a les tests d’efficacité (sur moi-même, premier cobaye de la marque et puis avec des volontaires) et les tests réglementaires. N’oublions pas toute la phase packaging, les dossiers et enfin sa fabrication, son conditionnement, toute la communication nécessaire…bref, j’en oublie car c’est vraiment tout un lot imposant d’actions. Heureusement je ne suis pas seule à l’atelier car tout se fait sur place, en interne, mis à part les tests réglementaires et le design.

Michèle Cros en plein travail un joli jour d'été
Michèle Cros en plein travail un joli jour d’été

 

4- Vous exprimez votre passion pour les plantes médicinales en les décrivant comme des « simples dont vous sentiez déjà l’amour maternel depuis l’enfance ». Expliquez-nous !

Baudelaire dit bien que « les parfums, les couleurs et les sons se répondent », les formes et les textures aussi et être dans un jardin peut être vraiment une fête de tous les sens, c’est ce que je ressens depuis l’enfance et je n’ai pas abandonné la sympathie que ressens pour les arbres, les plantes. Vous pourriez m’entendre leur parler, trouver cela étrange, peu importe, je sens toujours autant l’amitié du végétal, sa bienveillante présence. Saluez simplement une fleur, si vous ne l’avez déjà fait, vous allez voir…

5- Avez-vous un produit préféré parmi tous les possibles de votre marque et pourquoi ?

Difficile là aussi d’en sélectionner un, les autres vont être jaloux ! Je nommerai quand même Magnifica qui pour moi est une merveille pour le visage, c’est un soin de nuit, mais il y a des matins où j’en mets aussi car je sens que cela me donne une énergie souriante pour démarrer, un plaisir réconfortant, et puis, l’effet anti-rides, quand même exceptionnel !
J’en dis un 2ème quand même, Oléa Antica, qui m’apporte en trois mots, profondeur, mystère et douceur.

Les ingrédients merveilleux d'Oléa Antica
Les ingrédients merveilleux d’Oléa Antica

6- Je souhaite faire découvrir les Douces Angevines à une amie mais ne connais pas son type de peau. Que puis-je lui offrir pour débuter ?

Aube d’Eté me semble tout indiqué comme entrée dans la gamme, c’est un soin du jour pour peau mixte qui pénètre très rapidement, par sa texture légère et qui a une action équilibrante, aussi bien pour les zones à tendance sèche que pour celles à tendance grasse, son parfum fleuri est agréable et s’estompe rapidement. Sinon, un soin du corps peut être bien aussi pour découvrir, par exemple, l’Amour aux Trois Oranges au parfum délicieux.

7- Vous avez créé une eau de parfum, IO, plus qu’un parfum d’ailleurs, une invitation au rêve, à l’ouverture du cœur et à l’épanouissement de l’âme qui s’adapte à chaque peau par symbiose. Comment conçoit-on un tel parfum aux multiples compétences ?

C’est un long cheminement, l’aboutissement de rencontres, de recherches, d’expériences, de découvertes, d’enseignements, il faudrait plus qu’une après-midi pour en parler !

 

8- Avez-vous des projets dont vous pouvez nous parler ? Des envies ? Des rêves ?

Mes envies et projets ce serait de poursuivre sur cette voie des parfums, de découvrir encore d’autres fragrances offertes par la nature (et non dé-naturées), de voyager pour cela et de revenir dans mon petit écrin de verdure pour concocter des parfums, comme des élixirs alchimiques.

Nous remercions Michèle d’avoir pris le temps de répondre à toutes nos questions !
Et pour clore ce portrait magnifique, bonne nouvelle : la toute dernière nouveauté de Michèle fera l’objet d’un concours à venir sur notre instagram !

A très vite !

https://www.instagram.com/univeda/

Les Douces Angevines, intelligence de la Nature, sagesse d’une femme …

Les Douces Angevines, intelligence de la Nature, sagesse d’une femme …

… et vice versa. Lorsque l’on découvre Les Douces Angevines, on est touché par la délicatesse des packagings, la douceur des noms et la féminité qui émane de cette marque unique qu’on imagine volontiers venue d’un monde féérique. Créée dans les années 90 en Anjou, d’où son nom prometteur, cette marque invite à la confiance : formulations précises, respect absolu de la nature et connaissance de la matière végétale pure.

Une fée intuitive et passionnée, beaucoup de travail et pas de compromis

Pour Michèle Cros, la fondatrice, la peau est « un trésor qui s’apprécie au quotidien ». Le fruit de ses recherches en matière de connaissances ancestrales, son investissement total et sa nature créative engendrent une vaste gamme d’une qualité indiscutable.
Les étapes sont claires :
–  production dans les meilleures conditions pour la Nature et les Hommes, respect de valeurs solides (du travail, d’abord, des clients aussi)
–  cueillettes des plantes sauvages dans le plus grand respect de l’environnement
–  compositions d’essences complexes et synergies tout aussi surprenantes 100% végétales
–  aucun test sur les animaux à aucun niveau de la chaîne*
–  conditionnement et emballage à la main
–  réalisation totale dans son atelier, sans sous-traitant ni intermédiaires compliqués.

Le doux choc des cultures

Des plantes indigènes provenant d’horizons lointains rencontrent des essences locales pour une parfaite complémentarité.
La connaissance de Michèle Cros en matière de plantes du monde entier est aussi immense que sa capacité à nous faire rêver et à nous satisfaire.
Car la peau ne s’y trompe pas : plaisir, tendresse, efficacité.
Nos sens sont comblés : couleurs des huiles, odeurs sensuelles, textures douces et fines ; noms évocateurs issus de connaissances livresques, d’expériences et aussi de l’humour …
Utiliser un produit Les Douces Angevines revient à s’octroyer un moment de grâce, léger à vivre et pourtant sage.

La peau, un sujet sérieux

Pour Michèle Cros, la peau est comme l’écorce d’un arbre, soumise aux agressions et bienfaits extérieurs, respirant, s’alimentant et se renouvelant. La cosmétique conventionnelle traite des problèmes précis, des symptômes. Les Douces Angevines prennent soin de l’essentiel, de manière globale, pour rendre à la peau sa capacité de régénération, lui apporter une nourriture vivante, lui permettre de se protéger …lui donner de la force. Oui, comme les plantes, notre peau possède des capacités adaptogènes insoupçonnables. Encore faut-il en connaître les forces et les faiblesses. Michèle les maîtrise parfaitement et nous transmet les meilleurs conseils à travers les descriptifs de ses huiles et fluides.

Nos préférés

Le coeur du baobab – Harmonique #1, soin corps aromatique : en soin du cors après la douche ou en massage énergisant, cet harmonique transmet énergie, force et courage. Pour revitaliser sa peau et son mental, prendre confiance en soi. Une odeur rare épicée à base de géranium, gingembre, vétiver, muscade, cardamome. Personnellement, j’adore l’appliquer sur le bas du corps (pieds et jambes) lorsque je ressens lassitude et fatigue générale. Immédiatement, l’énergie remonte !

Lia – Fluide yeux et lèvres : fin et léger, ce fluide défroisse et lisse le regard et le sourire. Sa composition est un tour du monde à elle seule : nigelle, jasmin, rose, argent nous emmènent en Orient, thé vert au Japon, hélichryse dans le sud de la France, frangipanier en Chine et verveine … du jardin. Son odeur florale est unique et sert un soin très efficace.

Fantômette – Nettoyant, démaquillant yeux et visage : millepertuis, ricin et lavandin nettoient et purifient profondément et tout en douceur et clarifient le teint. Equilibre de l’épiderme et effet olfactif de détente au moment du démaquillage. Que demander de plus ?

Fée Proprette – Fluide nettoyant apaisant bébés & enfants, visage et corps : macérat de pensée sauvage et matricaire nettoient et apaisent, huile de carthame nourrit et protège, huiles essentielles rafraîchissent et stimulent. Beaucoup d’efficacité et de tendresse pour les peaux très sensibles de nos petits et un petit coup de frais pour leur esprit. Aucune réaction aux HE finement dosées. Idéal sur les zones très sensibles.

La gamme Les Douces Angevines est à découvrir ici : https://www.univeda.fr/53_douces-angevines

(*)Membre One Voice pour une éthique animale et planétaire.
Objectif : 100% d’ingrédients Bio. Un cosmétique peut être certifié écologique & biologique à partir de 10% d’ingrédients bio (et 95% d’ingrédients naturels). Les Douces Angevines vont bien au-delà de cette garantie !

Concours Les Happycuriennes, de l’optimisme à gagner

Concours Les Happycuriennes, de l’optimisme à gagner

Il y a quelques jours, nous mettions en avant une marque pour laquelle nous avons une affection toute particulière, Les Happycuriennes.
Nous donnions ainsi la parole à sa créatrice, Carole Marchais.

Aujourd’hui, nous vous proposons de gagner une crème L’Optimiste, soin confortable pour peaux sèches et/ou sensibles. L’Optimiste nourrit, apaise, assouplit, protège et possède des vertus anti-oxydantes. On l’applique sur le visage, le contour des yeux, le cou, le décolleté, le jour et/ou la nuit.

L’Optimiste convient à beaucoup de peaux en cette période d’intersaison et possède des qualités essentielles à nos yeux :
★  72,86% du total des ingrédients issus de l’agriculture biologique et 100% d’origine naturelle et végétale
★  0% d’ingrédient synthétique
★  mention Slow Cosmétique (2/3 étoiles)
★  100% sans huile de palme ou dérivé = 0 déforestation.
★  aucun test sur les animaux (matières premières ou produit fini)
★ elle convient aussi aux hommes.

Comment gagner L’Optimiste ?

3 flacons de L’Optimiste sont en jeu. Pour être l’un(e) des 3 gagnant(e)s, répondez aux 2 questions suivantes, en commentaire de cet article :
1- Combien de soins constituent la gamme Les Happycuriennes : 3, 4 ou 6 ?
2- En 3 mots simples, qu’est-ce qui vous rend optimiste ?

Pour doubler vos chances de gagner :

Relayez ce post sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), vous doublerez automatiquement vos chances d’être tiré(e) au sort.
Le tirage aura lieu vendredi 7 avril 2017 en fin de journée.

Et comme nous tenons vraiment à partager avec vous notre amour pour Les Happycuriennes, nous vous offrons une réduction de 10% sur la gamme avec le code HAPPY10 durant toute la durée du concours. Alors, Happy ?

Bonne chance à toutes et tous, Happy week end et à bientôt pour le tirage au sort !

 

Discussion avec Carole l’Happycurienne

Discussion avec Carole l’Happycurienne

Nous vous avons parlé de Carole Marchais la semaine dernière (https://blog.univeda.fr/index.php/les-happycuriennes-un-visage-heureux/). Fondatrice des Happycuriennes, elle a répondu à nos questions et nous offre ici une lecture passionnante à propos de beauté, de santé, de philosophie de vie et de bon sens.
EN ATTENDANT NOTRE CONCOURS LES HAPPYCURIENNES (LANCEMENT DANS QUELQUES JOURS), NOUS VOUS INVITONS A DECOUVRIR CE QUE CETTE BELLE MARQUE PROPOSE. Interview :

1- Racontez-nous en quelques mots comment sont nées Les Happycuriennes ? Quel a été le « déclic » et comment vous est venu ce nom absolument parfait pour vos crèmes ?

Les Happycuriennes, c’est le fruit de mon parcours personnel et professionnel. Elles sont nées tout naturellement après 12 années passées dans l’industrie cosmétique et 4 ans dans l’environnement. En effet, j’ai occupé pendant 8 années un poste de responsable de formulation de produits cosmétiques dans un laboratoire où j’ai développé pléthores de formules en cosmétique conventionnelle. C’est en reprenant des études de marketing, management et communication en 2007 où j’ai eu l’occasion (et la chance) de réaliser une mission pour un cabinet spécialisé en marketing et développement durable, que j’ai commencé à poser un autre regard sur le monde et sur ma façon de vivre, de travailler… A cette époque, j’ai pris conscience de ce que l’on était en train d’infliger à notre belle planète pour notre petit confort égoïste mais aussi sur le champ des possibles de nos actions pour « faire autrement et mieux » et changer le cours des choses. J’ai commencé à m’intéresser à la cosmétique bio, j’ai lu beaucoup de livres sur le sujet, étudié le marché naissant à l’époque, j’ai réalisé une contribution de recherche sur la cosmétique bio puis une thèse sur « Les enjeux de l’industrie cosmétiques face au développement durable ». A partir de là, la cosmétique conventionnelle n’avait plus d’avenir à mes yeux, j’ai alors complètement revu ma manière de formuler les produits cosmétiques, j’ai banni toutes les matières premières synthétiques et utilisé des ingrédients naturels. Pour la petite anecdote, mes mains ne toléraient plus les agents sulfatés qui me les irritaient de plus en plus, et je ne supportais plus les fortes odeurs chimiques de certains produits synthétiques comme les silicones, qui polluaient mes narines. C’est ainsi que je suis tombée dans la marmite de la cosmétique responsable. Après ce virage, j’ai passé plusieurs années dans un département de marketing et accompli en parallèle plusieurs missions de RSE.
Puis, j’ai décidé de quitter le domaine de la beauté pour rejoindre celui de l’environnement et du développement durable, j’ai fait une formation couplée à du bénévolat en ONG qui a débouché sur un poste en communication dans la Fondation GoodPlanet de YAB. A cette époque, j’ai crée deux blogs « Génération Ecogreen », un blog où je partageais mon apprentissage sur les sujets du DD et mes découvertes, notamment les initiatives positives qui changent le monde. Puis, son petit frère est né en 2011, « Géneration
Cosméthique », un joyeux mélange de focus sur des jolies marques éthiques, de conseils beauté responsable, de tests produits…et surtout une autre manière d’appréhender la beauté. A force de naviguer sur les blogs, les forums, les groupes Facebook orientés beauté bio, d’interviewer des créateurs de marques, j’ai pris conscience que l’on pouvait aller encore plus loin dans l’offre de cosmétiques bio : plus de naturalité, plus d’efficacité, plus de minimalisme pour mieux prendre soin de la peau et de l’environnement, moins de surpromesses, moins de pression sur la beauté parfaite et puis il manquait la promotion d’une beauté holistique qui inclut le respect de soi et des Autres. J’ai alors écrit une sorte de « livre blanc » sur la beauté responsable. Au fur et à mesure de mes écrits, j’ai finalement dessiné le portrait de la marque idéale à mes yeux et c’est là que j’ai eu l’idée et l’envie de la créer. Comme je voulais lui donner une dimension collaborative, j’ai invité des centaines de femmes à donner leurs avis et à me confier leurs besoins : c’est ainsi qu’est née Les Happycuriennes et sa famille de 700 femmes, avec une autre vision de la beauté, respectueuse des femmes, de leur peau et de l’environnement au sens large.
Quant au nom de la marque, je cherchais quelque chose pour véhiculer un message de bonheur, de la joie de vivre, de l’épicurisme et des ondes positives, l’idée étant de s’éloigner des codes traditionnels de la cosmétique très axés sur les diktats de la beauté parfaite.
Ce petit nom a été assez long à trouver, j’ai organisé plusieurs sessions de « brainstorming », on a écrit des listes et des listes de noms, mais on n’a pas réussi à trouver The One. « Les Happycuriennes » m’est apparue un jour où je me rendais à une conférence sur le bonheur, animée par Jacques Lecomte, tout en lisant Happinez dans le métro. Je ne crois pas que c’était un hasard…

2- Quels sont les ingrédients majeurs utilisés dans les soins
Les Happycuriennes ?

Nos 4 soins contiennent un complexe baptisé SBIB pour Slow Bonheur Intérieur Brut, adapté aux différents types et états de peau. Il repose sur des actifs de grande qualité, leur variété et leur concentration, le tout formulé à froid pour les préserver et une meilleure efficacité. Nous travaillons avec des ingrédients vivants (riche en éléments actifs pour la peau), bruts (issus de procédés d’extraction doux et verts), bio et généreux pour la peau (par ex : pas d’huiles transformées, que des huiles végétales vierges). On trouve trois familles d’ingrédients:
• De l’eau florale de passiflore, connue pour ses propriétés calmantes qui contribuent au bien-être et à la détente. On considère la passiflore comme un excellent remède naturel contre l’anxiété et le stress
• Des huiles végétales vierges biologiques de première pression à froid : cameline, tournesol, chanvre, prune, onagre,
• Des extraits végétaux antioxydants bio ou issus de cueillette sauvage : l’arbousier, l’immortelle des dunes et le pin maritime, qui offrent un grande richesse en polyphénols antioxydants et une protection anti-radicalaire renforcée.
En bref, rien que du bonheur à fleur de peau.

3- Qui est la grande famille que constituent les happycurien(ne)s et comment s’est mise en place l’opération de crowdfunding qui a permis de donner le jour à votre marque ?

La grande Famille des Happycuriennes, c’est au départ plus de 700 femmes qui ont participé à la co-création de A à Z de notre ligne de soins et quelques 140 contributeurs/trices qui ont cofinancé la marque via une campagne de crowdfunding Ulule. Puis notre Famille s’est agrandit avec la communauté des Adeptes de l’Happycurisme, des experts en mieux-être qui partagent leur vision du bonheur, leurs conseils anti-stress et leurs astuces de beauté naturelle ainsi que de bien-être, sur notre site. Et puis, ce sont toutes ces femmes et ces hommes, soucieuses/x de leur santé et de leur environnement qui ont choisi de mettre une dose de slow bonheur dans leur rituel de beauté : ils utilisent nos soins, ils nous écrivent des mots doux pour nous exprimer leur grande satisfaction, ils sont fidèles et ils répondent nos bonnes ondes positives. On en profite pour remercier cette belle et grande Famille sans qui nous ne pourrions exister !
La création de notre ligne de soins est issue de nombreux échanges avec des femmes soucieuses de leur bien-être, que nous avons interrogées dès le début de notre aventure. Nous les avons questionnées via des questionnaires en ligne et des moments de rencontre en petits groupes pour apprendre d’elles et de leurs besoins. Au total, ces 700 femmes et quelques ont donné leur avis et partagé leurs envies à toutes les étapes de création pour que nous puissions développer des soins qui leur ressemblent et correspondent à leurs vraies aspirations. Nous ne voulions pas créer as une nième gamme de produits pour créer de nouveaux besoins, mais plutôt en satisfaire de vrais. Nous attachons beaucoup d’importance au le partage et l’échange.

4- Que signifie le terme « anti-stress 360° » ?

Notre complexe SBIB exclusif dont nous parlions tout à l’heure a été conçu pour une action « anti-stress cutanés » globale. Ce complexe protège d’une part la peau contre tous les types de stress cutanés générés par la vie moderne et les environnements difficiles, c’est à dire les stress oxydatif, lipidique et hydrique, responsables respectivement du vieillissement cutané prématuré et/ou accéléré, de la sècheresse cutanée et de la déshydratation. Et d’autre part, il stimule les fonctions autonomes de la peau pour la revitaliser naturellement. C’est une action globale d’où 360°, pour une peau heureuse en toute circonstances !

5- Avez-vous quelques conseils simples, de ces petites choses que l’on applique naturellement dans sa routine de beauté ?

La 1re chose importante à mon sens est d’être à l’écoute de son corps, de veiller à sa santé et à celle de sa peau. En bref, être à l’écoute de soi de manière globale. La 2ème chose, c’est de s’occuper de soi et de sa peau, en prenant le temps et en pleine conscience, pour ressentir le bien-être que l’on se procure, par exemple au moment où l’on applique sa crème de nuit, en prenant le temps de bien se masser.
La 3ème chose, c’est d’avoir un rituel de beauté holistique qui passe avant tout par une alimentation saine et équilibrée, puis vient ensuite notre hygiène de vie, notre qualité de sommeil, la pratique d’une activité sportive et/ou de détente, etc. Tout ce que l’on fait au quotidien a une incidence sur la peau. En matière de beauté et de soin de la peau, il est important de connaître son type de peau et son état du moment pour choisir des soins adaptés. Pour aider nos Happycuriennes à comprendre leur peau, nous avons concocté un petit tableau sur notre site qui détaille les différents types et états de peau avec leurs spécificités  : https://leshappycuriennes.com/diagnostic-peau-determiner-type-de-peau/
Et enfin, il faut éviter tous les gestes de beauté qui sont responsables des stress cutanés. Comme par ex, l’utilisation de produits inadaptés à son type de peau, la superposition de pléthores de soins, une application excessive de crème sur la peau. C’est pour cette raison que nous avons développé des soins hyper-concentrés multi-bénéfices et multi-usages pour chaque type de peau.

6- Vous offrez régulièrement à des utilisatrices et utilisateurs un petit questionnaire concernant le bonheur. A nous de vous poser la question : qu’est-ce que qui vous rend heureuse ?

Je suis heureuse tout simplement car je me sens « vivante » tous les jours entre ma vie trépidante d’entrepreneuse, le fait d’offrir du bonheur à mes Happycuriennes et avec ma vie personnelle qui me comble également.
Il y a une multitude de petites choses simples qui me rendent heureuse au quotidien : me réveiller aux côtés de celui que j’aime, un échange de sourire avec un(e) inconnu(e) dans le métro (comme c’est rare à Paris, quand ça se produit, ça fait plaisir), un ciel bleu, un coucher de soleil flamboyant, m’extasier devant un paysage, le plaisir de partager des moments avec ceux que j’aime, de savourer un bon repas ensemble, me lever en pensant que ma mission du jour est de distribuer du bonheur, en espérant faire au moins une heureuse ;-) et puis l’Amour me rend profondément heureuse !
Sinon mon moto, c’est « le bonheur démarre là où la recherche de perfection prend fin ! » et je cultive cette phrase au quotidien…

7- On aime votre communication : le Blog, la catégorie « Slow bonheur » de votre site qui s’avère être particulièrement informative … En résumé : vous créez, organisez, vendez, communiquez beaucoup … Quels sont vos moyens de décompresser, de prendre du recul et de trouver un peu de répit dans vos journées bien remplies ?

Il est très important pour moi d’avoir un bon équilibre entre ma vie professionnelle et personnelle. Aussi, je m’astreins à des horaires raisonnables et des WE de détente. J’aime passer du temps avec mes proches, mon amoureux, mes ami(e)s avec lesquels nous adorons refaire le monde. J’ai besoin de verdure pour me ressourcer donc je vais gambader de temps en temps au vert le WE. Je fais du sport de façon hebdomadaire, un peu de course à pieds et j’appartiens à un réseau de networking Sportif parisien qui permet à la fois de se détendre et de rencontrer ses paires pour faire de l’entraide. Je pratique aussi le yoga kundalini de temps à autre. Je me détends aussi en préparant à manger ou en bouquinant. Avec Les Happycuriennes, j’ai appris à être moins exigeante avec moi, à ne pas me sur-solliciter et ne pas m’infliger trop de stress, aussi je me répète tous les jours, ce que tu ne peux pas faire aujourd’hui, tu le feras demain.

Les Happycuriennes : un visage heureux

Les Happycuriennes : un visage heureux

Une gamme courte de soins visage (4 crèmes) pour femmes et hommes à associer ou non selon les besoins du moment de notre peau, des ingrédients plus que purs et respectueux, des labels slow, vegan, bio, un packaging sobre et un nom particulièrement inspirant, une créatrice experte en cosmétologie, une mise en action née du crowdfunding. C’est là tout le talent des Happycuriennes.

Carole Marchais, happyfondatrice

Chimiste et cosmétologue diplômée de l’Institut Supérieur International de la Cosmétique, la Parfumerie et l’Aromatique Alimentaire et d’un mastère en Marketing-management-communication, Carole Marchais a baigné 12 années durant dans l’univers de la formulation et du développement de projet au service de la beauté.
Sa sensibilité l’a amenée à s’orienter vers le développement durable. Elle a ainsi rejoint la Fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand, pour des missions de communication durant 2 ans.
Elle est aussi l’heureuse créatrice et animatrice du Blog Génération Cosmethique où elle prône le naturel et l’intelligence en matière de beauté et de respect de l’environnement.

A plusieurs, on est plus fort

Carole a co-créé sa marque en mobilisant plus de 700 « happycuriennes ». Comment ? En proposant un produit d’une qualité indiscutable mais aussi une vision de la beauté particulièrement séduisante pour une majorité de femmes : miser sur la simplicité d’utilisation d’un soin, faire confiance à des ingrédients savamment choisis ET faire fi de la pression des diktats en matière de beauté, s’accepter telle que l’on est. Pour reprendre sa formule : « Le bonheur à fleur de peau » !
Le bonheur est d’ailleurs le moteur de cette marque tant pour des raisons identitaires (tout en elle nous relie au plaisir, à la joie, à la légèreté) que philosophiques (suivez le Happy Blog de la marque et vous apprécierez cet esprit communautaire et cette posture informative mais aussi très généreuse …).

Minimalisme et bon sens

La devise des Happycuriennes : faire simple pour être efficace (formulations sobres, utilisation simple, packaging léger et 100% recyclable, prix raisonnables).
Tout est dans le résultat visible. En effet, dès quelques jours d’application, ces crèmes vecteurs de gaité offrent des effets visibles impressionnants : La Joyeuse (peaux mixtes), L’optimiste (peaux sèches à sensibles), L’audacieuse (peaux fatiguées et stressées), La re-belle (peaux matures et 1es rides) font leurs preuves en très peu de temps.
Du solo au quatuor, ces quatre soins permettent de nombreux possibles : duo en alternance jour/nuit, trio selon les besoins du moment, solo matin et/ou soir … tout est possible et permet des déclinaisons adaptées à chacun/e.
Car qui mieux que nous savons de quoi a besoin notre peau à une période précise (saisons, variations hormonales, chocs émotionnels, fatigue, soleil, déséquilibre alimentaire …) ?

Pour synthétiser en 3 termes simples ce que sont à nos yeux Les Happycuriennes, nous choisirions : bon sens, résultat, bonheur.
Alors, par lequel ou lesquels de ces jolis berlingots colorés et bourrés de talent vous laisserez-vous tenter ?

Du bon sens pour mincir

Du bon sens pour mincir

Que celle qui n’a jamais rêvé de mincir sans faire d’effort lève la main … Personne ? Et pour cause.
Quoi de plus ennuyeux, contraignant et frustrant que d’appliquer des régimes à la lettre, de faire des exercices répétitifs et d’appliquer des crèmes qui chauffent, démangent ou assèchent la peau ?
Pourtant, les premiers rayons de soleil donnent envie d’aplanir les conséquences de l’hiver pour renouer avec votre slim, votre petite robe, voire … votre bikini.
Bonne nouvelle. Outre la reprise d’une activité physique régulière et d’une alimentation équilibrée et riche en fibres, protéines et bon sens, il existe des moyens naturels, simples et peu chers pour prendre en main votre silhouette.
Ces recettes « à la carte » sont faciles à réaliser et à accueillir dans votre routine, pour un travail de fond tout en respect et en douceur.
Je vous propose des solutions 100% naturelles à base d’huiles essentielles (HE) et végétales (HV). Mais attention : le mot d’ordre est PATIENCE. La régularité est le premier ingrédient à mettre dans ces compositions.

              Huile végétale de calophylle De Saint Hilaire & huiles essentielles é-sens

Un massage global drainage-circulation-élimination

La base :
150 ml d’HV de calophylle (excellent fluidifiant sanguin et drainant)
La synergie d’HE :
25 gouttes d’HE de citron (destockage des graisses, drainage, anti-cellulite)
25 gouttes d’HE de cyprès (anti-oedème, anti-cellulite, circulation générale, destockage des graisses)
25 gouttes d’HE de pamplemousse ( raffermissant cutané, effets coupe-faim et bonne humeur par olfaction)
25 gouttes d’HE de cèdre de l’Atlas (drainage générale, destockage des graisses et effet lissant)

Variante 1 : utiliser de l’HV de jojoba (un basique se fondant facilement avec la peau et ajoutant au massage un effet anti-âge) ou d’avocat (anti-vergeture et anti-âge). Une synergie des 3 est tout à fait envisageable et offrira une huile assez fine, pénétrante et sans effet graisseux après l’application.
Pour cumuler effet-silhouette et effet-peau, il est possible de remplacer le citron par de l’HE de carotte raffermissante (attention : ne pas utiliser en cas d’hypertension). Il est aussi possible de réduire les dosages en HE à 20 gouttes de 5 huiles : citron + pamplemousse + cyprès + cèdre + géranium bourbon (fermeté tissulaire, élasticité de la peau et anti-cellulite).
Variante 2 : Vous pouvez aussi réaliser une synergie hespéridée très agréable à l’olfaction avec 1/3 de chaque agrume : citron + pamplemousse + mandarine, soit 33 gouttes de chaque + 150 ml d’HV de votre choix. Résultats au massage sur les tissus adipeux et en olfaction sur les envies de grignoter.

Utilisation :
Une huile corps au parfum frais et joyeux, à appliquer partout sur le corps, après la douche, en insistant sur les zones les plus chargées.

Formule contre les envies de sucre

Qu’elle soit ancrée par habitude, éducation, anxiété, par des causes émotionnelles, hormonales … l’envie de sucre semble difficile à enrayer.

La base :
100 ml d’HV d’amande douce
La synergie d’HE :
20 gouttes d’HE de cannelle de ceylan
40 gouttes d’HE de bergamote
40 gouttes d’HE de pamplemousse
20 gouttes d’HE de camomille romaine.

Utilisation :
Appliquer ce mélange à chaque pulsion ou lors des périodes horaires propices aux envies de sucre : quelques gouttes sur les poignets, masser lentement.
Respirer profondément ce mélange plusieurs fois.
2 à 3 gouttes sous la langue en cas d’envie puissante.

Régulation globale en cas de surpoids

La base :
30 ml d’HV de calophylle
La synergie d’HE :
20 gouttes d’HE de cyprès
20 gouttes d’HE de romarin camphré
20 gouttes d’HE de cèdre de l’atlas
20 gouttes d’HE de pamplemousse
20 gouttes d’HE de marjolaine à coquille
20 gouttes d’HE de camomille romaine

Utilisation :
Appliquer quelques gouttes de cette synergie sur le bas du dos, le ventre, le plexus solaire, 2 à 3 fois/jour pour un effet global : apaisant émotionnel, calmant contre les pulsions et équilibrant général.

HE en usage unique

Par olfaction, certaines HE ont un effet coupe-faim : respirer quelques secondes de l’HE de cannelle de ceylan ou de pamplemousse à même le flacon.
D’autre sont d’excellents calmants émotionnels : respirer de l’HE de camomille romaine ou marjolaine à coquille.

Pas le temps ?

Pour les plus fainéantes, pressées ou désintéressées par la home made cosmétique, il reste LA solution efficace et simple (application en massage sur tout le corps chaque jour après une douche ou un bain) : l’huile de massage raffermissante de Joveda, une composition fine à l’application, très justement dosée en HV et HE, un parfum divin et des résultats visibles sur la qualité de la peau, les zones à cellulite, la fermeté pour une silhouette amincie et harmonieuse.

 

NB : Les huiles n’ont d’effet que dans le cadre d’une remise en forme incluant un minimum d’exercice physique (cardio et musculaire), une adaptation de l’alimentation, une quantité suffisante de liquides absorbés chaque jour et l’envie sincère de progresser. Leur dimension créative et leur puissance olfactive donnent à votre décision de mincir un aspect ludique et motivant.

 

 

Le printemps se prépare maintenant

Le printemps se prépare maintenant

Février.

Encore quelques semaines avant l’arrivée du désiré printemps. J’entends partout : « J’ai toujours froid », « Je dors mal », « J’ai grossi », « Je suis épuisé » …

De la couleur et des vitamines dans l’assiette*

  • Varier son alimentation ? Pas évident l’hiver ?
    Si, justement : orange (potirons, oranges, saumon, carottes), jaune (oeufs, pamplemousse), rouge (betteraves), vert (avocat, chou chinois), blanc et gris (oignons, salsifis, poissons maigres et gras, endive, poireau) … Toutes ces couleurs sont à notre disposition pour nous alimenter en vitamines/oligo-éléments et rendre nos repas joyeux et satisfaisants !
  • Vitamines du groupe B – Notre immunité, notre résistance et notre calme en dépendent.
    Mangez : germe de blé, foie (si vous en avez le courage) et viandes, légumineuses variées, levure de bière, chou-fleur, amandes non-grillées.
  • Zinc – Pour une humeur stable et pour combattre les infections.
    Mangez : huîtres et divers fruits de mer, légumineuses, huile de sésame crue, poulet, jaune d’oeuf, hareng, flocons d’avoine.
  • Magnésium – Sans lui, les symptômes dépressifs, la spasmophilie, la faiblesse face aux situations de stress s’installent.
    Mangez : oléagineux (amandes, noix, noix du Brésil, noisettes, graines de courge, de tournesol …), graines (chia, quinoa), céréales complètes.
    Buvez de l’eau riche en magnésium et, si besoin, complémentez avec une cure de magnésium marin (en boutique bio).
    Votre sérotonine et votre dopamine augmenteront, votre état émotionnel se stabilisera.
  • Bonnes graisses : Sans elles, le cerveau, la peau, les intestins, les os souffriraient beaucoup.
    Mangez des huiles de : olive, avocat, amande, noisette, lin chanvre, noix, pépins de raison. Créez vos propres mélanges, profitez de la diversité de leurs goûts!
  • Vitamine D – Peut-être avez-vous profité d’un supplément cet hiver mais rien ne remplace l’assimilation des vitamines par l’alimentation. Sans vitamine D, pas de résistance au froid, une immunité faible, une ossature en danger.
    Mangez : de l’huile de foire de morue (en gélules, bien sûr), des poissons gras des mers froides (d’origine biologique pour limiter au mieux la présence de métaux lourds), des oeufs, du lait entier ou 1/2 écrémé.

Routine pour tenir bon jusqu’au printemps

Quelques petits conseils simples pour avancer en forme vers avril :

  • Malgré le froid, bougez un peu tous les jours (marche rapide, balades, abdos-fessiers à la maison, vélo en extérieur ou elliptique chez soi …)
  • Evitez les coups de pompe liés à des pics d’insuline en limitant les grignotages de type sucré (optez pour un peu de pain complet, de fromage, un oeuf dur, une banane et un carré de chocolat noir, une poignée de fruits secs et d’oléagineux …).
  • Appliquez une crème bien hydratante sur votre visage et votre corps mais aussi une huile ou un hydrolat pour préparer votre peau à accueillir les premiers rayons de soleil (carotte/daucus carota en huile végétale, en huile essentielle diluée dans une base huileuse, ou encore en hydrolat …).
  • Massez pieds et mains avant de vous coucher avec une huile végétale qui vous plaît et agrémentez-y une huile essentielle de votre choix pour vous apaiser (lavande fine, néroli, ylang-ylang, camomille romaine …).

Le fameux drainage du foie : quand ?

Beaucoup me demandent : «Je peux commencer, diiiiiis … ? ». Pas encore. Tout dépend de votre région (variations climatiques, printemps plus précoce au Sud) et de votre capacité à tolérer ce nettoyage.
Le mieux est de guetter les pissenlits … Oui, lorsque ceux-ci sortent dans les champs, c’est le moment de commencer. Nous dépendons de la nature et celle-ci nous communique beaucoup d’informations ;)
Artichaut, chrysanthellum, radis noir, boldo, pissenlit, cure de citron tiède le matin … Ce thème fera l’objet d’un article si vous le souhaitez.

Les bons soins pour protéger et préparer sa peau

  • Le baume pour les lèvres Sourire sans souffrir et protéger cette zone particulièrement vulnérable du vent et des changements climatiques. Nos baumes lèvres.
  • La crème pour les mains Douceur et protection indispensables pour tenir bon jusqu’au printemps, jour et nuit, en soins et masque pour nos mains et nos ongles.  Notre choix .
  • La crème pour les pieds Même protégés par des chaussettes, les pied sont sensibles au froid, question d’irrigation. Pour de jolis petons dans les sandales de printemps, on commence dès maintenant à en prendre soin. Nos soins pour les petons.
  • La crème de nuit Indispensable lors des périodes sèches, froides et venteuses, elle répare et nourrit la peau pour l’aider à passer ce cap difficile des variations de températures. Les indispensables.
  • La crème pour le corps Crème corps l’hiver, peau fraîche au printemps. Douceur et élasticité dépendent du traitement dédié à notre corps en hiver. Crèmes doudounes.
  • L’huile pour le corps Pour les fans de textures huileuses et celles qui souhaitent préparer leur peau à se montrer un peu plus en la lissant, en maîtrisant les marques de cellulite et en la nourrissant. Huiles hydratation et silhouette. Idéales accompagnées d’un gommage hebdomadaire. 
  • La crème solaire Dès les premiers rayons directs, appliquer un peu de crème solaire sur le visage et les mains protège des agressions des UV, limite l’apparition de tâches brunes et des ridules et permet de conserver une peau ferme. Un indice 20 ou 30 suffit en ville avant l’été. Nos  préférées, naturelles et respectueuses.
  • Les soins capillaires – Shampoings et soins adaptés aux cheveux secs fatigués ou ternes associés à une bonne coupe permettent d’arriver au printemps en se sentant déjà plus belle, non ?

Plus que 4, 6, 8 semaines … Bonne fin d’hiver !

(*)Liste des aliments basiques de saison en février/mars. Voyez comme les possibles sont nombreux !
CAROTTE . CELERI . CELERI RAVE . CHOU BLANC . CHOU FRISE . CHOU ROUGE . CHOU CHINOIS . CHOU RAVE . CITROUILLE . ENDIVE . OIGNON . OIGNON BLANC . POIREAU . POMME DE TERRE . SALSIFIS . TOPINAMBOUR .
ANANAS . AVOCAT . BANANE . CITRON . CLEMENTINE . DATTES . FRUIT DE LA PASSION . KIWI . LITCHI . MANDARINE . MANGUE . ORANGE . PAMPLEMOUSSE . PAPAYE . POMMES DE TOUTES SORTES.