Cosmétiques naturels & responsables

betterave1

Cet aliment bon pour notre peau et notre organisme

Cette couleur intense, cette odeur de terre après la pluie … Quelle merveille ! Pourtant, cet aliment souffre d’une image peu flatteuse. On a tous des souvenirs de boule cuite servie à la cantine, molle, fade, écoeurante. Sa surproduction transgénique en vue de la fabrication de notre ennemi le sucre raffiné n’ajoute rien de bon à sa réputation.

betterave2

Et pourtant … La betterave est une source de bienfaits et de plaisir indiscutable.

Pourquoi y revenir ?

Sa racine (partie rouge) est multitasks :
réduction de la pression artérielle systolique
booste l’endurance
recommandée avant de fournir des efforts physiques importants
anti-inflammatoire général
protection du foie contre l’effet des graisses
protection cellulaire, protéique et enzymatique contre le stress oxydatif)
purifie le sang et les organes tels que le foie, les reins, le pancréas
riche en fibres
détoxiquante … et cela rien que pour la racine.
Car les feuilles elles aussi sont précieuses :
– riches en phosphore, vitamines A, B6, C, zinc, potassium, cuivre, manganèse, fer, calcium, acide folique, fibres …
stimulent la résistance osseuse
aide à l’élimination (alliée des réglages alimentaires pour maigrir)
renforcent le système immunitaire (production d’anticorps et globules blancs).

Afin de vous éviter la sempiternelle boule rouge-qui-tâche de la cantine et le
Borscht, peu apprécié chez nous, je vous propose quelques idées très simples et
délicieuses pour bénéficier des nutriments de ce végétal d’exception.
Pour notre santé et notre beauté, la betterave rouge est un trésor.

Comment faire ?
Crue : Elle sera meilleure son goût légèrement terreux se fera et sa pointe d’acidité
n’en seront que plus agréables. Et surtout, c’est sous cette forme qu’elle contient
deux fois plus de vitamine C (5 mg/100 g).

En salade de feuilles : mélanger les feuilles de betterave avec la racine râpée ou
en fins morceaux.
Idéalement, pour votre peau, ajouter un mélange d’huiles (cameline, colza,
sésame, noix, olive …) avec un peu de vinaigre de cidre et une pointe de sel
et de ciboulette.

Râpée : râper une racine de betterave rouge épluchée avec une pomme verte
âpée elle aussi. Préparer une sauce : moutarde douce et miel liquide, sel, huile de
colza, noisette, noix ou olive. Laisser mariner une heure et déguster en pensant au
bien que vous faites à votre peau.

Vapeur : cuire la racine en morceaux et la déguster tiède, lorsque qu’elle est encore
tiède avec un mélange d’huile d’olive et de jus de citron, ciboulette, sel et poivre.

Smoothie : mixer un verre d’eau avec une petite betterave rouge, une pomme, un
peu de gingembre frais, une carotte, un filet de citron. En entrée pour mobiliser
l’organisme et apporter de la satiété ; en en-cas, en soupe froide l’été … Effets sur
la peau : éclat, pureté, fraîcheur. Si vous le faites régulièrement, bien sûr.

Jus : idéalement à l’extracteur de jus, ou à la centrifugeuse, mélanger une grosse
betterave épluché, une pomme verte ou au goût acidulé, une poire. Cocktail
dynamiteur de mauvaise humeur et de début de rhume (riche en cuivre, protecteur
de notre système immunitaire).
Oui, les végétaux d’hiver soignent les maux de l’hiver.

Et pour une touche éclat sur la peau et une bonne protection cellulaire, n’hésitons
pas ajouter du curcuma frais ou en poudre, du poivre noir, des herbes
aromatiques, des épices du monde entier …

Convaincre les enfants

L’enfant et ses préjugés alimentaires … j’ai donc tenté d’être créative.
Trancher assez finement une racine de betterave rouge. Utiliser des emporte-
pièces pour découper des formes dans ces lamelles rouges. Faire de micro
sandwiches entre 2 lamelles avec du jambon, du fromage frais assaisonné ou de
fines tranches de gruyère (elles aussi en formes de dinosaures, bien sûr). Effet
garanti. les formes d’animaux, Pokemon, Reine des neiges fonctionnent aussi. Et
en formes plus raisonnables pour l’apéro (fromage frais aux herbes, pâté végétal
au curry, jambon sec et beurre …).

Variantes

En purée cuites à la vapeur avec une pomme de terre, réduites en poudre dans un
robot, chauffées et utilisées comme un boulghour croquant pour accompagne
joliment un poisson ou une viande blanche, râpées et ajoutées à la cuisson de
lentilles, des une compote de pomme pour un dessert coloré, en coulis avec des
framboises, en colorant naturel (yaourts, crèmes, riz, pâtes, gâteaux …).

43,5 Kcal / 100gr, bienfaits et satisfaction.

Présente toute l’année, elle est au top entre octobre et mars.

Alors, on jette les préjugés et on s’y remet ?

Cécile W./ Naturopathe

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Le blog d'Univeda — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑