Cosmétiques naturels & responsables

Les filtres solaires

Suite à un reportage sur les crèmes solaires passé à la télévision la semaine dernière, je profite du blog pour rebondir sur la question des filtres utilisés dans les crèmes solaires.

C’est triste à dire mais je suis sûre que nous avons à peu près tous le même souvenir d’avoir eue la peau bien bronzée quand nous étions enfants et adolescents au moment des grandes vacances, et en même temps un peu d’inquiétudes à ce sujet.  Bien sur nos parents nous tartinaient tout de même de ces merveilleuses crèmes solaires chimiques pour nous protéger… Mais le sentiment qui reste est mitigé : nous avons abusé du soleil et en plus les fois où nous en étions protégé c’était en nous empoisonnant le corps des composants chimiques contenues dans ces crèmes. Le sentiment qui en résulte est une impression d’avoir fait vraiment n’importe quoi avec notre peau pendant trop longtemps et une « légère » angoisse ….

Répercussions sur la faune marine

corail mort depuis peu, bien blanc, il ne reste que le squelette

corail mort depuis peu, bien blanc, il ne reste que le squelette

Pour couronner le tout,  je l’apprend par cette vidéo, nous avons avec ces crèmes bien pollué la mer et détruit beaucoup de ses magnifiques coraux. Je vois maintenant d’un autre oeil la présence de tous ces coraux morts, plus blancs les uns que les autres, dans les plus belles et plus fréquentées mers du monde, moi qui croyait naïvement qu’il s’agissait du nombre trop important de plongeurs pas très précautionneux et de la pollution occasionnée par les hôtels des plages. D’ailleurs en y repensant ces personnes qui aiment la faune marine, sont tout de même celles qui tentent le plus de ne pas la toucher, de ne pas l’abimer.

 

 

 

 

corail vivant

corail vivant

 

NON,  ils sont morts d’empoisonnement et nous les baigneurs y avons tous participé ! Nous les avons empoisonnés avec toutes ces tonnes de crèmes solaires dont nous nous sommes enduit le corps à chaque fois juste avant la baignade. Évidemment ce n’est pas seulement à cause de la crème solaire mais aussi à cause de tout un tas d’autres pollutions portées par l’homme. Cf cet article plus détaillé sur le sujet :

http://biodiversite.mediasfrance.org/spip.php?article64

D’après cet article 60 % du corail serait déjà détruit ou en train de mourir. C’est une véritable catastrophe écologique. Si au moins nous pouvions tous éviter d’utiliser ces crèmes solaires chimiques, nous limiterions déjà un peu les dégâts.

 

Les solutions aujourd’hui

Heureusement aujourd’hui notre comportement change, déjà depuis plusieurs années il y a eu une grosse prise de conscience sur les méfaits du soleil. Nous sommes de plus en plus nombreux à éviter de s’exposer au soleil pendant des heures, voir à ne plus s’exposer du tout,  et à juste prendre ce qu’il faut de couleur en faisant bien attention. Heureusement nous protégeons nos enfants, et pendant les 3 premières années de leur vie, nous avons bien compris, que le soleil était à proscrire totalement. Et puis nous leur mettons des t-shirt à la plage, parce que tout de même : nous voulons continuer à vivre et nous amuser en famille les beaux jours !

Il y a bien des moments tout de même où nous devons mettre de la crème solaire, et la seule solution qui existe, qui ne soit pas mauvaise pour notre santé ni pour celle de la terre, c’est d’utiliser des crèmes solaires dont le filtre solaire n’est pas chimique, mais minéral. Le filtre minéral utilisé est le titanium dioxide qui forme en fait plus un écran solaire plutôt qu’un filtre solaire en réfléchissant les rayons du soleil grâce à son fort pouvoir réfracteur.

Il peut être utilisé de 2 manières :

1 / micronisé, les particules de titanium dioxide sont réduites à la taille du micron.
2 / sous forme de nanoparticules
, c’est à dire réduit en particules extrêmement minuscules, tellement minuscules qu’elles ne forment aucune couche blanche sur la peau. Attention sur un point tout de même, les nanoparticules de titanium dioxide doivent être en présence de stearic acid, autre composé qui va enrober les particules de titanium dioxide et éviter ainsi que celui ci ne pénètre dans la peau. Toutefois par précaution cette solution n’est pas celle que je choisirai personnellement car nous n’avons pas assez de recul quand à l’innocuité des nanoparticules.

Ainsi avec une crème utilisant le titanium dioxide sous forme micronisé la peau est parfaitement protégée et sans danger. C’est la solution que plusieurs marques bio et naturelles ont choisi.

Les solaires JOVEES

C’est aussi la solution que JOVEES a choisi. Dans chacune des crèmes solaires JOVEES vous trouverez dans la composition : du titanium dioxide micronisé.
En plus de cela les formules associent à l’écran minéral des plantes et fruits qui vont :
1 /encore plus protéger la peau des méfaits du soleil :
Bois de Santal (le Bois de Santal protège des rayons UVA / UVB)
Figue (protège la peau des rayons UVA et UVB – bon anti-rides)

2 /embellir son aspect et apporter un joli teint à la peau :
Réglisse (les biofiavonoïdes de Réglisse sont parmi les plus puissants antioxydants connus au monde)
Aloe Vera (action apaisante et adoucissante, aide à la reconstruction des tissus abîmés, tout en apportant l’hydratation nécessaire)
Carotte (très riche en vitamine A : idéale pour un teint éclatant et une protection efficace de la peau)
Vit E (ralentit le vieillissement cutané en protégeant les membranes cellulaires)
Germe de Blé (source naturelle de vitamine E, le germe de blé est très efficace contre les radicaux libres. Actif contre les effets du vieillissement et la perte d’élasticité de la peau)

Voici pour exemple la composition INCI de la Crème solaire FPS 50 Haute Protection à la Figue, Carotte et Aloe Vera de JOVEES

solaire haute protection FPS de Jovees

crème solaire minérale naturelle FPS de Jovees

INCI

Aqua (Purified water), Micronised titanium dioxide*, Zinc oxide*, Bees wax (Cire d’Abeille), Stearic acid**, Vegetable glycerin**, Aloe barbadensis (Aloe vera) extract, Olea europaea (Olive) oil, Daucus carota (Carotte) extract, Santalum album (Bois de Santal) extract, Glycyrrhiza glabra (Réglisse) extract, Triticum sativum oil (Germe de Blé) oil, Helianthus annuus (Tournesol) oil, Melia azadirachta (Neem) oil, Parfum, Ficus sycomrus (Figue) extract, Sodium benzoate**. * mineral origin, ** vegetable origin



 

 

 

 

 

 

 

Ces crèmes peuvent être utilisées par tout le monde, bébés, enfants, femmes enceintes, sans aucun risque.

N’oubliez pas de remettre de la crème régulièrement et de ne pas abuser du soleil !

Mélanie

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/univeda/domains/univeda.fr/www/htdocs/blog/wp-content/themes/baskerville/comments.php on line 18
0 Comments

Add yours

  1. Bonjour, le « zinc oxide » est-il sous forme de nanoparticule dans cette crème ? Il n’est pas précisé « micronised » comme le dioxyde de titane…

  2. Bonjour Camille,
    C’est une bonne question, à priori la réponse est non sinon cela serait indiqué sur l’emballage pour le zinc oxide en nano, ceci étant dit qu’il soit en nano, sous forme micronisé ou sous forme de grosses molécules il est inoffensif et n’est pas controversé contrairement au Dioxide de Titane sous forme nano.
    Si j’arrive à avoir plus d’information, je ne manquerai pas de reposter une réponse ici.
    Bonne fin de journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Le blog d'Univeda — Powered by WordPress

Theme by Anders NorenUp ↑